courtier bourse en ligne

Le choix d’un club d’investissement

Vous débutez dans l’investissement en bourse cependant vous vous sentez seul face à une multitude de choix financiers. Dans ce cas vous avez tout intérêt à intégrer un club d’investissement où des particuliers mutualisent leur épargne pour développer un portefeuille de titres en commun. Ce choix s’avère bien souvent raisonnable et payant.

Les clubs d’investissement sont ouverts à tous

Fonder un club d’investissement en bourse permet d’administrer une épargne commune sous le statut juridique bien pratique de l’indivision et permet d’accéder à des avantages fiscaux. Aussi, l’intérêt du club revient à mutualiser les connaissances de tous les adhérents pour profiter de leur expérience et acquérir ainsi plus rapidement des compétences pour investir soi même son épargne.

Tous les mois les adhérents du club constituent un capital commun et fixent ensemble les opérations d’investissement qui vont être réalisées avec ce capital. Des réunions mensuelles des membres du club sont organisées pour fixer ces opérations et charger un financier de leur réalisation. En 2010, un foyer fiscal peut verser un maximum de 5500 euros par an au titre des investissements pour un club.

Comment adhérer à un club d’investissement

Pour rejoindre un club d’investissement, deux choix se présentent :

•    consulter le site de la Fédération Française de Club d’Investissement et s’inscrire à la Bourse des Equipiers qui vous transmettra les coordonnées des clubs de votre région ;
•    s’adresser à son banquier qui vous donnera lui aussi une liste de clubs d’investissement.

Comment créer un club d’investissement

La création d’un club d’investissement est très facile. Il suffit de déterminer le nom du club, de rédiger les statuts de l’entreprise, d’élire un bureau, d’organiser les réunions et de fixer les montants des versements mensuels aux adhérents.

Le club d’investissement dispose d’une fiscalité avantageuse

Un des principaux intérêts du club d’investissement est l’exonération fiscale sur les plus-values réalisées par le club. En effet, ces plus-values sont réparties proportionnellement entre tous les adhérents. Elles ne sont pas imposables tant que vous faites partie du club et tant que le club existe. Cependant, l’existence du club est soumise à la législation qui limite à dix ans la durée de vie d’un club d’investissement. Rien n’interdit de le reconduire.

En revanche, les plus-values sont soumises aux prélèvements sociaux dès le premier euro de cession. Cette taxe est effective depuis le 01/01/2011. Avant cette date, le dépassement d’un seuil de 25 830 € de cession était nécessaire pour justifier l’impôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *