Le courtier en ligne Binck

Créé en 1999, aux Pays-Bas, BinckBank a rapidement su s’imposer dans ce secteur et figure aujourd’hui au premier rang des courtiers indépendants dans son pays d’origine ; il fait également partie des cinq meilleurs au niveau européen, avec 9,6 millions d’euros de transactions réalisées en 2009, sur près de 370 000 comptes gérés.

L’offre présentée par BinckBank est de loin la plus simple du marché, puisqu’elle ne comporte aucun pack prédéfini, tous les clients se voient proposer la même tarification, quelle que soit leur manière d’investir. Il faut aussi souligner que celle-ci s’avère particulièrement intéressante, dans la mesure où, comme l’indique lui-même le courtier, elle apparaît parmi les moins élevées du marché, BinckBank s’engageant même à rembourser la différence si le client démontre que les tarifs d’un concurrent sont plus avantageux.

Les prix pratiqués par BinckBank se réduisent aux simples frais de courtage ; en effet, le courtier ne facture ni l’ouverture ni la clôture d’un compte, l’offre ne comprend pas non plus de frais d’abonnement ou de droit de garde et aucun dépôt minimum n’est exigé lors de la souscription d’un compte titres. Les frais de courtage, quant à eux, pour les bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne, restent peu élevés ; ils sont, en effet, de 2,50 € pour une transaction de moins de 1 000 €, et se voient porter à 5,00 € si le placement effectué dépasse ce seuil tout en restant inférieur à 5 000 €. Lorsque le montant de l’opération est compris entre 5 000 € et  7 500 €, les frais retenus sont alors de 7,50 €, et de 12,50 € dans le cas où celui-ci est supérieur à 10 000 €.

Les ordres supérieurs à 10 000 € donnent lieu, quant à eux, à la perception de 12,50 € supplémentaires par tranche de 100 000 €. Les placements effectués sur d’autres places européennes, comme Francfort, Madrid, Milan, Dublin et Vienne sont, pour leur part, soumis à un prélèvement forfaitaire de 15,00 €, auquel il faut ajouter 0,15 % du montant de la transaction, sur les marchés du NYSE, Nasdaq et Amex, celui-ci s’élève à 15,00 $, auquel il convient d’ajouter 0,15 % du montant de l’opération, il en va de même pour les ordres passés sur la bourse du Canada, pour lesquels un montant fixe de 15,00 $ canadiens est prélevé, auquel s’ajoute 0,15 % du montant du mouvement enregistré.

L’ensemble des opérations courantes telles que les droits de garde, les virements, les transferts de titres… sont offertes à tous les utilisateurs. L’accès aux cotations y est également gratuit à l’exception de celles du marché américain, réservées aux utilisateurs acquittant un versement mensuel de 3 €. L’outil d’analyse technique est, lui  aussi, ouvert à tous, sans surcoût.

Les tarifs, parmi les plus bas du marché, permettent à BinckBank de s’imposer en France et de revendiquer déjà plus de 10 000 clients, il faut toutefois noter que l’absence d’informations et de conseils sur cette plate-forme peut faire hésiter l’épargnant débutant à se lancer dans l’investissement boursier, celui-ci pouvant craindre de se trouver un peu dépourvu face à la diversité des placements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *