dim. Nov 27th, 2022

1) Stabilité du marché

Le marché de l’immobilier est plus stable que les autres marchés. Alors que l’action d’une société peut perdre jusqu’à 30 % en un seul jour (je le dis par expérience personnelle), cela peut difficilement arriver à l’immobilier.

Par exemple, lors de la plus grande crise du marché immobilier francais (celle d’il y a une dizaine d’années), les biens immobiliers ont perdu environ 30 % de leur valeur (en moyenne) en quelques années.

Cela suggère que les variations de prix sont faibles et s’étalent sur des périodes de temps assez longues, nous parlons d’années (voir graphique ci-dessus).

Attention, toutefois, cela est moins vrai sur certains marchés étrangers, comme les États-Unis ou l’Europe de l’Est, où les variations peuvent être plus brutales (tant positives que négatives).

2) Fiscalité

Si vous payez beaucoup d’impots il est possible de réduire ce dernier en le convertissant en investissement grace à une loi qui est devenue de plus en plus populaire au près des investisseur. Vous pouvez faire votre simulation pinel pour voir si vous avez un réel intéret fiscal à investir dans ce genre de biens ou non. Si vous avez des doutes vous pouvez vous tourner vers Piros qui sauront vous conseiller sur ce genre d’investissement selon votre situation et vos objectifs.

3) Contrôle de l’investissement

Lorsque vous investissez sur les marchés financiers ou dans des start-ups, vous n’avez pas le contrôle de votre investissement (sauf si vous investissez tellement de capitaux que vous faites bouger le marché ou que vous siégez au conseil d’administration de l’entreprise).

Dans le cas des marchés financiers, vous êtes à la merci du cycle économique, des guerres politiques et commerciales, de la dévaluation des devises, des banques centrales… autant de facteurs sur lesquels nous n’avons aucun contrôle. Nous plaçons donc de l’argent quelque part et espérons qu’il se développera d’une manière ou d’une autre, grâce à une force sur laquelle nous n’avons aucun contrôle.

Dans une transaction immobilière (du moins dans notre mode de fonctionnement), c’est notre intervention directe qui détermine la plus-value du bien. C’est la rénovation, le lotissement, le changement d’utilisation ou la construction qui fait augmenter la valeur marchande du bien que nous avons acheté.

Il n’y a pas de forces externes incontrôlables (ou du moins beaucoup moins).

En outre, les coûts de réalisation et le futur prix de revente, si l’on dispose des connaissances appropriées, peuvent être prédits avec un degré d’erreur relativement faible.

4) Faible probabilité d’échec

Dans certains investissements, la probabilité de perdre complètement le capital investi est élevée. Sur le marché financier, un actif peut perdre complètement sa valeur. Le risque est encore plus élevé si vous investissez dans des start-ups, dont 90 % échouent au cours des premières années.

Cela ne se produit pas avec les biens immobiliers (sauf en cas de catastrophe naturelle, mais une assurance peut être souscrite si on le souhaite). Une maison (au bon prix) aura toujours une demande, elle ne peut donc pas perdre complètement sa valeur.

Dans tous les cas, il est toujours bon de choisir soigneusement ses investissements immobiliers, les risques sont toujours présents et je recommande de toujours faire appel à des professionnels pour sélectionner et suivre votre investissement. Lire la suite dans cet article

 

By Pierre