mar. Oct 4th, 2022

Le mot à la mode dans le secteur de l’immobilier est désormais la décarbonisation, surtout en Europe. Dans le cadre du train de mesures qu’elle prépare pour parvenir à des émissions nulles d’ici à 2030, la Commission européenne lance une nouvelle réglementation. Les thèmes abordés sont le méthane, la décarbonisation du secteur gazier et la promotion des technologies et pratiques visant à accroître l’absorption du CO2 par les sols agricoles et l’industrie.

Ces règlements toucheront également les propriétés privées ce qui poussera le promoteur immobilier à s’adapter. Avant d’être vendues, elles peuvent être soumises à des travaux d’amélioration énergétique proportionnels à l’état initial de la maison et à la classe d’efficacité énergétique à laquelle elle peut être adaptée.

LA DÉCARBONISATION DU SECTEUR IMMOBILIER

La course à la décarbonisation du secteur immobilier ne fait donc que commencer. Elle peut jouer un rôle clé dans la réduction des émissions de C02. Aujourd’hui, le secteur immobilier est l’un des principaux responsables des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES), dont le CO2. Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les bâtiments de la planète sont responsables de plus de 38 % des émissions totales de CO2.

L’aspect énergétique des bâtiments (chauffage, climatisation et éclairage) représente 28 % des émissions mondiales. Les matériaux de construction, quant à eux, représentent 11 % supplémentaires des émissions.

IDÉES DE PLACEMENT

Le compte à rebours avant la publication du rapport 2022 du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), principal organe international d’évaluation du changement climatique relevant des Nations unies, a commencé. En février 2022, le rapport sera mis à jour avec de nouveaux chiffres et des suggestions 7 ans après la parution du dernier en 2015, après l’accord de Paris sur le climat. Ce n’est pas un hasard si le rapport intervient après la COP26 qui a été une étape importante après Paris, et dessinera la Planète qui nous attend d’ici 2030.

Pour améliorer les conditions climatiques, la décarbonisation de tous les secteurs est la voie à suivre et une mégatendance d’investissement à long terme.

L’engagement des gestionnaires d’actifs en faveur de la décarbonisation de la planète est constant et il existe de nombreux fonds dans lesquels investir pour sauver la planète. Ne pas prendre en compte le risque climatique lors de la constitution d’un portefeuille bien diversifié est une erreur.
Pour investir dans la décarbonisation de la planète et lutter contre le changement climatique, avec une diversification maximale du portefeuille, vous pouvez faire confiance à l’agence Nexity.

By Pierre